Chronique

Plein air N°8

Des nouvelles fraîches…

LE SAVIEZ-VOUS :

  • Les trois premiers contrats d’Avalanche en 1986: Le Relais, Stoneham, Mont Ste-Anne.
  • Aujourd’hui nous servons plus de 600 clients corporatifs, institutionnels et associatifs!

BOTTES DE SKI
Et un chausson avec ça? 
Un client accrochait les chaussons de ses bottes de ski au-dessus d’une plinthe électrique pour les faire sécher durant la nuit. Le résultat était à peine adéquat, jusqu’au moment où un chausson est tombé sur la plinthe. Le matin suivant, la chaleur avait contracté l’isolant, rendant le chausson inutilisable. Que faire?

  • Si la botte est assez récente, il sera généralement possible de remplacer le chausson par un autre identique. C’est plutôt dispendieux et le prix varie grandement d’un fabricant à l’autre. De plus, il faudra souvent acheter la paire, sauf si les bottes sont très récentes, et on peut s’attendre à un délai de livraison important.
  • L’autre solution est de remplacer le chausson par un modèle générique conçu pour s’adapter à une variété de bottes. Les bottes peuvent s’être moulées aux pieds du skieur avec le temps, si bien qu’il nous arrive de remettre un meilleur produit que la botte originale, surtout si elle date de quelques années.

Nous avons aussi une clientèle qui adore leurs bottes, mais dont les chaussons ont perdu leurs qualités thermiques ou qui sont simplement usés. Le remplacement des chaussons est souvent indiqué. En prime, il faut beaucoup moins de temps pour s’adapter à de nouveaux chaussons qu’à de nouvelles bottes. Finalement, notre client a choisi des chaussons génériques thermomoulés que nous ajustons sur-le-champ. Je lui ai bien entendu aussi vendu un sèche-bottes de qualité capable de sécher deux paires à la fois, histoire de ne pas faire deux fois la même erreur.

Rudy Guidez
Conseiller ski et représentant des ventes

VÊTEMENTS DE SKI
Élégants ou et les gants ?
De tous les accessoires ski, les gants/mitaines de qualité ont probablement le plus haut rapport prix/nombre d’utilisation. Et quand il fait froid, si vous portez nos vêtements, ce sont vos mains qui vous invitent au chalet! Ça vaut donc la peine de faire un achat raisonné. Examinez d’abord vos vieux gants et déterminez ce qui a lâché. Ils sont coupés par les carres? Des doigts sont décousus? L’isolant est compacté? Le cuir est sec? Trop gros? Trop courts? Incapable d’utiliser votre cellulaire à moins d’enlever son gant? Rien de plus chaud qu’une mitaine de qualité; pour améliorer l’agilité, des mitaines homard ou avec un gant interne. C’est mieux mais votre chirurgien favori n’en porterait pas à la salle d’opération. Mon critère personnel: être capable de tout faire sans devoir être mains nues. Le cuir est souple et très résistant surtout si on lui permet de sécher lentement. Le tissu sèche rapidement et respire bien. Hestra combine le Goretex et le cuir de chèvre pour en faire une très bonne couche extérieure. Comparez les pièces de renforcement à celles vos vieux gants. C’est meilleur? Pouvez-vous utiliser votre cellulaire sans enlever vos gants? Beaucoup de gants le permettent, et avec notre mode de vie très branché, c’est apprécié! Les isolants les plus performants proviennent de Dupont, Thinsulate et Thermore. Choisissez un gant(mitaine) de la bonne taille pour vous. Empoignez un bâton de ski : vous avez du feeling? Parfait! Swany texture ses paumes pour une meilleure « grip ». Toujours une valeur sure. Les manteaux de ski de qualité sont conçus pour que le poignet du gant/mitaine soit à l’intérieur de la manche; les manteaux de randonnée, à l’extérieur de la manche. D’ailleurs un bon gant de ski alpin devient vite très chaud en randonnée. Un gant en montée et un en descente; il restait justement de la place dans votre sac à dos. Venez nous rencontrer en boutique. Vous serez heureux de votre choix.

Jean-François Caron
Président d’Avalanche